top of page

Pourquoi boire 5 tasses de café par jour n'est pas un gage de performance ?


Le café ! Celui du matin au petit dej, celui de 10h avec les collègues à la machine à café ou encore celui que l’on s’offre après le repas du midi… nous les français, on l’aime notre café. Et pour preuve, c’est la boisson la plus consommée après l’eau, par plus de 90% d’entre nous.


Pourquoi on l’aime tant ? Par plaisir du goût oui, mais surtout pour « tenir le coup », pour son effet boostant.


Alors si les caféinomanes revendiques hauts et forts les vertus du café (énergisant, antioxydant, stimulant du système digestif, amincissant…), l’excès de café, c’est-à-dire plus de 3 à 4 par jour en moyenne, peut s’avérer nocif pour la santé.


Et les méfaits sont multiples : il en va des conséquences sur la santé physique et la santé psychologique, on vous explique tout :


De quoi est composé le café ?

Le café contient plus d’une dizaine de substances qui apparaissent, notamment, pendant la torréfaction des grains : caféine, composés phénoliques et alcools diterpènes sont présents en grande quantité. Toutes ces substances ont des fonctions biologiques importantes mais peuvent être toxiques pour l’homme, à haute dose.


Lorsque vous buvez votre tasse de café, la caféine arrive directement dans le sang pour ne se dissiper qu’après 11h de temps. L’effet « coup de boost » ressenti s’explique par l’adrénaline (hormone sécrétée par les glandes surrénales et le système nerveux central, qui entraine une augmentation de la fréquence cardiaque, une augmentation de la pression artérielle, une dilatation des bronches ainsi que des pupilles. En gros, vous êtes en mode « combatif » ) qui est rejetée par l’organisme. Ce rejet est la simple volonté du corps de se débarrasser de cette molécule toxique appelée : alcaloïde.


Et selon vous, quel organe est en charge du « sale boulot » ? Notre ami le foie que l’on surcharge déjà assez dans notre quotidien.



Pour vous aider à y voir un peu plus clair, voici quelques affirmations courantes sur le café :


Le café est bon pour les migraines : FAUX

Si le café est reconnu pour calmer les migraines occasionnelles, des maux de têtes plus importants surviennent lorsqu’un consommateur régulier arrête d’en prendre ou diminue sa consommation. Cela s’explique par la privation ressentie par le système nerveux qui entre dans une phase de sevrage.


Le café empêche la fixation des minéraux : VRAI

Vous le savez maintenant, et encore plus si vous êtes venus en consultation dans mon cabinet, nous avons besoin essentiellement de vitamines et minéraux pour être en santé. Et pour cela il suffit d’une bonne hydratation et de consommer des fruits crus et des légumes cuits ou crus.

Oui, sauf que les substances contenues dans le café absorbent le fer présent dans l’estomac et altèrent le bon fonctionnement des reins en les empêchant de retenir, entre autre, le calcium, le magnésium, le zinc… et l’on créé des carences.


Le café soulage la constipation : VRAI et FAUX

C’est vrai, en première intention seulement car il accélère le péristaltisme du côlon, permettant ainsi de favoriser nos déplacements aux toilettes.

Oui mais, non seulement on ne règle pas le problème de fond de la constipation mais en plus, on habitue notre corps à devenir fainéant et à ne plus générer ces contractions sans le besoin de substances : et donc cela aggrave la constipation CQFD.


Et puis maintenant qu’on est sur le sujet du système digestif, il a été démontré que le café provoque des ulcères, des irritations de l’estomac et de l’intestin. L’oesophage n’est pas en reste puisque les acides chlorhydriques qui remontent, l’abiment.


Le café augmenterait les risques de cancer : VRAI

Ce n’est pas le café qui est remis en cause dans ce cas mais plutôt l’acrylamide. C’est une substance chimique qui se développe dans le café lorsque la torréfaction a lieu à haute température (aussi appelée la réaction de Maillard).

Le café stimule intellectuellement : VRAI

Oui, mais c’est un leurre. Nous l’avons vu plus haut dans l’article. L’adrénaline sécrétée envoie un message au cerveau pour mettre l’organisme en mode « combat ». C’est une béquille qui ne peut pas être viable sur le long terme au risque de créer une véritable addiction et empêchant le corps d’en revenir à ses besoins vitaux (se reposer, un bon sommeil, bénéficier d’un rythme cardiaque lent et constant…).




Alors, vous l’aurez compris, le café c’est pas la panacée. Et je sais bien que certains d’entre vous ne peuvent pas s’en passer alors que faire pour le diminuer :


  1. Ne pas consommer plus de 1 à 2 cafés par jour

  2. Consommez un café de qualité, quitte à se faire plaisir, autant faire les choses bien.

  3. Si vous prenez un café, dégustez-le à distance des repas car la caféine ralenti les digestions. Donc le café après le déjeuner est loin d’être idéal. Si vous ne pouvez pas vous en passer, buvez uniquement la moitié de la tasse.

  4. Ne consommez pas de substituts à la caféine comme le thé, les sodas ou les boissons énergisantes. Le mieux est de boire de l’eau et / ou des tisanes « coup de fouet » (thym, romarin, menthe, ortie…)

  5. Pas de café après 17h. Vous verrez tout de suite les effets sur votre sommeil.

Si vous avez besoin d’aide pour vous accompagner dans votre démarche d’hygiène de vie, pensez à la naturopathie. Je consulte au cabinet ou en visio si cela est plus simple pour vous.


Pour terminer cet article sur une phrase positive : « Tout est poison, rien n’est poison, c’est la dose qui fait le poison » Paracelse, médecin, philosophe.


Prenez soin de vous et faites-vous plaisir,

Sophie


26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page